Le blog de Kon Tiki

Transatlantique

Olivier
TRANSAT CAP VERT - BRESIL 1745 Miles
 
Samedi 22 décembre 2012
14 H : Je quitte Mindelo aidé par Michel et Aymeric sous l’œil attentif de Gilbert et sa compagne.
C’est toujours le plus dur, de partir alors qu’on s’est fait plein de copains sympathiques, et se dire que ce soir je serais seul en mer alors qu’il seront tous au bar buvant une bière à ma santé…
Je prévois une traversée entre 16 et 18 jours avec peut être la chance de franchir l’équateur pour le jour de l’an…
Je hisse le GV dans la rade puis me dirige vers la sortie du port.
Une fois «dehors» je suis surpris par des rafales de vent de 20 nœuds, le fameux effet venturi qui exerce entre les îles.
Je prends donc immédiatement un ris puis fais cap au 270° à 6 nœuds pour contourner São Vicente et commencer ma descente vers l’équateur.
16 H : Le vent faiblit peu à peu à tel point que je dois mettre un coup de moteur au niveau de Ponta Machado, pointe sud-ouest de São Vicente.
16 H 20 : De nouveau du vent.
17 H 40 : Remoteur pendant une heure.
20 H : Kon Tiki file doucement au 180° à 4 nœuds.
Dimanche 23 Décembre 2012
On a peu avancé durant la nuit, 3 nœuds de moyenne.
7 H 30 : Kon Tiki progresse voile en ciseaux à 3,5 nœuds dans peu de vent.
14 H : Premier bilan, 96 miles en 24H…
22H20 : Le vent atteint maintenant 10-12 nœuds, cap au 190° à 5 nœuds.
Lundi 24 décembre 2012
5 H : Plus de vent, le Volvo ronronne pendant 1 heure.
9 H : Kon Tiki déambule sur une mer calme à 2,5 nœuds cap au 180°.
14 H : 95 miles parcourus dans les dernières 24H.
15 H : Le vent n’est pas très régulier, je profite d’un petit coup de boost pour avancer à 4 nœuds et j’envoi ma ligne de pêche 30 m derrière le bateau.
16 H 30 : Ça frémit, je commence à mouliner mon fil et paf à 10 m du bateau le filou arrive à se détacher.
19 H : Mon cadeau de noël est arrivé ; 10-15 nœuds de vent de NE
et Kon Tiki fonce à 5,5 nœuds au 210°. Par contre pas d’autre touche, je remballe ma ligne et réveillonne avec un peu de pâté du sud-ouest sur un morceau de pain ; JOYEUX NOEL !
Mardi 25 décembre 2012
8 H : Il a fait chaud cette nuit !
Kon Tiki fonce à 6 nœuds et je remets ma ligne à l’eau.
10 H 15 : Ça frémit, je mouline, et le plaisantin arrive à se sauver à 2 mètres du tableau arrière.
13 H 30 : Ça est j’en ai un, il ne peut plus m’échapper ! Ah si, il tombe sur la jupe arrière et s’échappe avant que je puisse tendre le bras pour l’attraper.
13 H 40 : Ce coup-ci c’est la bonne un beau petit thon gît dans le cockpit, Youhou !
TRANSAT (3)
14 H : 126 miles ont été parcourus en 24 H.
19 H : J’ai pas touché une écoute ni une drisse depuis 24 H, cap au 210° à 5 nœuds, RAS. Au menu de ce soir : pavé de thon tagliatelles sur coulis de tomates.
21 H : Je m’aperçois en branchant les feux de navigation que mes feux de route avant ne marchent plus. Je rajoute donc en plus le feu de mouillage pour la nuit.
Mercredi 26 décembre 2012
Le matelot, repu par le festin du soir a passé une très bonne nuit. Premier reflexe de la journée ; ramasser les poissons volants qui ont attéris sur le pont durant la nuit.
TRANSAT (9)
10 H 10 : Le vent à tendance à se ramollir et tourne un peu à l’Est, Kon Tiki avance tout de même entre 4 et 5 nœuds au 210°.
14 H : 123 miles / 24 H
21 H : RAS
Jeudi 27 décembre 2012
8 H : Tout va pour le mieux, le matelot a passé une bonne nuit et le bateau avance bien toujours au 210° à 4-5 nœuds.
14 H : 114 miles ont été parcourus durant les dernières 24H ce qui porte le total à 554 miles soit environ 1/3 du parcours.
16 H : C'est l'heure de la lessive.
TRANSAT (8)
17 H 30 : La ligne a traînée toute la journée dans l’eau mais peu de touche à part un qui évidemment s’échappera à 5 mètres du cockpit.
19 H : Bon, ce soir ce sera omelette-patate-oignon.
Vendredi 28 décembre 2012
9 H 00 : J’ai difficilement trouvé le sommeil cette nuit.
Kon Tiki avance toujours au 210° à 4 nœuds ; RAS
10 H : Après le petit déjeuner j’ai décidé de faire du pain. Pendant que la pâte se lève je mets ma ligne à l’eau et j’en profite pour me raser.
12 H : Le matelot est tout beau, tout bronzé, l’odeur du pain chaud envahit la cabine et un magnifique thon rouge finit de suffoquer dans le cockpit ; whaou quelle matinée !
 
TRANSAT (5)
TRANSAT (7) 
TRANSAT (11)
14 H : 105 miles parcourus en 24H c’est pas mal mais les alizés ne sont pas aussi régulier que prévu.
19 H : RAS, j’ai bouffé du thon toute la journée.
Samedi 29 décembre 2012
8 H 30 : Le vent à forci un peu durant la nuit et le matelot s’est bien reposé.
11 H : Il pleut ! Je n’avais plus vue la pluie depuis les Canaries. Le marin comme le bateau vont pouvoir profiter d’une bonne douche.
12 H 20 : Le vent forci peu à peu alors que l’on devrait pas tarder à rentrer dans la Zone de Convergence Intertropicale (pot au noir)
14 H : 109 miles parcourus pendant les dernières 24H .
15 H 20 : Le soleil est revenu mais le vent tourne un peu dans tous les sens. Il vient maintenant du Sud-Est ! Serait-ce les alizés de l’atlantique Sud déjà ?
16 H : Bon Ça y est c’était trop beau nous voilà quasiment à l’arrêt ; Kon Tiki avance à 2 nœuds. Lat : 4°30 N
TRANSAT (10)
 
17 H 45 : Je prétexte qu’il faut recharger les batteries pour faire un peu de moteur.
19 H 30 : C’est la pause dîner ! Kon Tiki avance difficilement à 2 nœuds au 210°. Soudain une averse m’oblige à fermer toutes les ouvertures du bateau et à manger dans le carré qui avec le four en marche avoisine les 35-40°C .
21 H 30 : Je remets un coup de moteur.
22 H : Du vent ! 15 nœuds en rafales plein Est et Kon Tiki reprends sa marche en avant à 5 nœuds cap au 185°.
Dimanche 30 décembre 2012
5 H 00 : Premier gros grain ! Des trombes d’eau se déversent sur Kon Tiki et des rafales de 20 nœuds fouettent ses voiles.
TRANSAT (6)
 
8 H : Je prends 2 ris dans la GV, cap au 210° à 4 nœuds.
11 H : A peine 10 nœuds Est, Kon Tiki porte de nouveau toute sa toile et avance à 3 nœuds.
14 H : 76 miles parcourus seulement en 24H.
15 H 15 : Plus de vent, au moteur.
16 H 30 : Premier bateau que je croise depuis la sortie du Cap Vert ! Il y a donc encore de la vie sur terre !
TRANSAT (4)
17 H : J’arrête le moteur et pense pouvoir avancer un peu à la voile ; en vain. Je remets le moteur.
18 H 15 : 5 nœuds Est, Cap au 190° à ………1 noeud.
19 H 30 : Le pilote automatique donne des signes de faiblesses. Il part dans tous les sens. Il m’avait déjà fait le coup 2 jours plus tôt ; je l’avais débranché pendant 10 min et il avait de nouveau bien fonctionné ensuite.
20 H : C’est peut être plus grave que prévu, quand je le rallume il part de nouveau dans tous les sens.
22 H : Plus de vent, plus de pilote, qui a fini par ne plus vouloir se rallumer ; bonjour le réveillon.
23 H : Entre les manœuvres, les grains, les problèmes de pilote, la journée a été chargé ; je laisse donc dérivé Kon Tiki où bon lui semble et me vautre dans ma couchette sans avoir mangé quoi que ce soit ; et BONNE ANNEE !!!
Mardi 1 Janvier 2013
5 H : Ah j’ai bien dormi ! Mais Kon Tiki a dérivé de 7 miles vers le Nord.
Je ressaye le pilote, en vain. Je le démonte et m’aperçois qu’il est remplit de flotte ; je le fait sécher au soleil.
8 H : Du vent … d’Ouest ! Bon ça me va. Peu à peu il s’intensifie et Kon Tiki progresse toute voiles dehors d’abord à 3 nœuds puis 4 nœuds cap au 210°.
14 H : Kon Tiki fonce à 5 nœuds, barré par son matelot himself depuis 8H du mat.
J’ai oublié de noter le Kilométrage… après calcul Kon Tiki a dû parcourir 70 miles dont 7 à contre sens.
16 H : J’essaye de maintenir la barre avec l’autre pilote qui ne fonctionne pas non plus ; ça a l’air de tenir mais le vent faiblit de nouveau.
J’ai croisé 2 cargos aujourd’hui, j’arrive sur l’autoroute !
19 H : On se traîne à 1 nœud à cause du contre-courant équatorial qui nous pousse vers le NO.
20 H : Plus de vent ! J’affale tout et vais me coucher !
 
 
Mercredi 2 Janvier 2013
6 H : Je hisse toutes les voiles mais on avance pas des masses.
6 H 38 : 5-8 nœuds de vent de SO, Kon Tiki avance à 2 nœuds.
7 H : Au moteur.
9 H 30 : 10 Nœuds de SE, Cap au 180° à 4 nœuds.
10 H : Au moteur.
11 H : 10 nœuds ESE, cap 180° à 3,5 nœuds.
14 H : Le record ! 56 miles en 24H.
20 H : Plus de vent, au moteur.
22 H : 4-6 nœuds de SE, cap au 220° à 2 nœuds.
Jeudi 3 Janvier 2013
7 H : 10-12 nœuds de SE, Cap au 210° à 4 nœuds ; tant que la mer est à peu près calme le « pseudo-pilote» tient le cap. Je peux me reposer.
13H : Au moteur alors que 10 minutes avant il y avait des rafles à 15 nœuds. Il pleut.
14 H : 68 miles parcourus en 24H. Je rentre dans un grain alors que nous sommes à 13 miles de l’équateur.
15 H : De violentes rafales commencent à se faire sentir.
16 H : C’est grain sur grain ! Des tonnes d’eau s’abattent sur Kon Tiki et le marin doit prendre ris sur ris pour finir avec un bout de GV seule dans 20 nœuds de vent SE.
17 H 47 : Une petite accalmie permet à Kon Tiki de franchir l’équateur et de s’offrir une dose de Champagne. J’ai loupé mon pari initial mais suis finalement ravi d’avoir passer cette ligne imaginaire qui nous permet de voguer maintenant dans «l’autre hémisphère».
20 H : Après une journée de folie nous sommes de nouveau dans le calme, on avance à 1,5 nœuds mais le courant a tourner et nous pousse dorénavant vers le Sud.
Vendredi 4 Janvier 2013
2 H : Plus de vent mais on dérive au SO.
9 H : Je mets en route le moteur pour 2 heures maximum car il me reste peu de carburant et je dois en garder suffisamment en réserve au cas où.
11 H : Voilà, ce coup-ci c’est jusqu’au bout à la voile. Il y a un peu de vent d’ouest, Kon Tiki se dandine mollement sur l’océan pendant que son marin profite de la pluie pour nettoyer le pont à grand coups de balai-brosse ; ben quoi ça vous est jamais arrivé de nettoyer votre bateau au beau milieu de l’océan vous ??§?
12 H : 5-8 nœuds de SE, cap au 240° à 3,5 nœuds.
14 H : 65 miles parcourus en 24 H. Le vent à tendance à se renforcer par moment et Kon Tiki oscille entre 4 et 5 nœuds cap au 210°.
20 H : Je crois bien qu’on est parti ! Adieu le pot au noir ! Adieu les grains ! Bonjour le Brésil !
21 H : 10-15 nœuds de SE, je prends un ris pour que le pilote puissent tenir le cap.
Samedi 5 Janvier 2013
3 H : Le vent forci puis diminue sans raison m’obligeant à manœuvrer constamment.
7 H 25 : 10-15 nœuds de SE, cap au 180° à 4 nœuds.
8 H : La mer est difficile, de petites vagues arrivent dans tous les sens, je dois reprendre la barre car le pilote ne tient plus.
14 H : Des rafales jusqu’à 20 nœuds. Kon Tiki avance avec 2 ris et foc.
86 miles parcourus au dernier pointage.
19 H : Je m’arrête pour dîner. Le pilote ne tient toujours pas.
22 H : Je laisse dériver lentement Kon Tiki vers le Sud et vais me coucher.
Dimanche 6 Janvier 2013
3 H 30 : Je me remets à la barre. Cap au 240° à 4 nœuds.
9 H : Je rajoute un bout sur la barre du côté opposé au pilote ; Ça marche
! J’aurais pu y penser plus tôt…
TRANSAT
14 H : 10-15 nœuds de SE, cap au 230° à 4 nœuds.
Le GPS n’indique qu’une progression de 80 miles seulement en 24H.
21 H : RAS
Lundi 7 Janvier 2013
7 H 45 : RAS. Cap au 240° à 5 nœuds.
12 H : C’est l’apéro sur Kon Tiki ! Nous sommes à 50 miles au Sud-Est de l’île de Fernando Da Noronha et nous entrons dans les eaux brésiliennes accueilli par une énorme troupe de dauphins qui virevoltent autour de Kon Tiki !
14 H : 111 miles parcourus dans les dernières 24H.
16 H : Alors que je lézardais au soleil dans le cockpit je vois un gros poisson filer à toute vitesse derrière Kon Tiki ; 5 secondes plus tard je vois ma ligne se tendre d’un coup et j’ai juste eu le temps de tirer dessus et de mouliner 2 tours que crac je vois mon poisson repartir à fond les grelots dans l’autre sens. Bilan : mon leurre préféré parti pour toujours dans la gueule de ce gros poisson et la fin du voyage avec un nouveau leurre s’effectuera sans aucune touche !
21 H : 10-15 nœuds de SE mais j’ai du mal à tenir le cap de nouveau on fait beaucoup plus de Sud que d’Ouest.
Mardi 8 janvier 2013
7 H 30 : Le vent a forcit et des rafales de 15 nœuds et plus s’abattent sur Kon Tiki. Je prends 3 ris et file avec la seule GV à 3 nœuds. Toujours beaucoup de mal à faire de l’Ouest.
11 H 45 : Ça s’est un peu calmé je renvoi toute la toile mais en étarquant le point d’armure de la GV la manivelle du winch tombe sur le pont puis glisse doucement sur le passavant tribord avant de disparaître dans les profondeurs de l’océan… Paix à son âme !
14 H : 97 miles pour les dernières 24H.
20 H : Le courant qui porte au sud nous empêche sérieusement de faire de l’ouest et le pilote ne tient pas le cap au 270°.
Je laisse comme ça pour cette nuit tout en m’attendant demain à faire uniquement de l’Ouest ; de toute façon il ne reste plus beaucoup de miles à parcourir et je dois arriver à l’embouchure du Rio Paraiba avec la marée montante et de jour. GV 1 ris seule, Cap +/- 230° , vitesse 3 Nœuds.
Mercredi 9 Janvier 2013
7 H 30 : J’ai mal dormi !
Je renvoi la toile et fais cap au 270°. Me voilà parti pour barrer toute la journée sous un soleil de plomb ; Crème solaire sur le corps, Biafine sur la figure et serviette de bain sur les épaules et les cuisses.
8 H : J’entends un crac boum… Le Hale-bas cette fois s’est désolidarisé du mat ..?§?
Bon quand même à un jour de l’arrivé c’est pas cool ; je sécurise le tout et reprends ma place dans le cockpit.
14 H : 10 nœuds de SE, Cap au 270° à 4 noeuds. 89 miles dans les dernières 24H.
19 H : Il reste 60 miles. De nouveau j’ai le droit à un ballet de dauphins pour clore une rude journée passé à barrer sous un soleil de plomb.
21 H 30 : Je prends 2 ris dans la GV histoire de faire peu de route vers le sud dans la nuit.
 
Jeudi 10 janvier 2013
4 H 30 : C’est dur, la fatigue commence à se faire sentir mais je dois barrer pour faire les 40 derniers miles qui nous sépare du Rio Paraíba.
Cap au 270° à 3 nœuds .
7 H 30 : Il y a de moins en moins de vent.
8 H : J’aide Kon Tiki à faire ses derniers miles de la traversée en mettant en route le moteur.
9 H 30 : TERRE EN VUE !!!
14 H : Je m’engage prudemment dans le Rio Paraíba en suivant les instructions de 2 guides différents et en visionnant ma progression sur l’Ipad.
Un oeil sur le sondeur et un œil qui déjà s‘émerveille du paysage qui s’ouvre devant moi pendant la remontée du Rio ; longues plages désertes, pêcheurs en pirogues, musique brésilienne, odeur de Cashaça… déjà ?
15 H : Kon Tiki est amarré au ponton d’accueil de la marina Jacaré après 19 jours et 1H de traversée depuis Mindelo.
Et je repense encore à la pharmacienne qui la veille de mon départ de France me disait : « ah bon vous allez au Brésil en bateau c’est génial ça vous mettez combien de temps d’ici, 3-4 jours » ????
Bref voilà une bonne chose de faite et un nouveau continent à découvrir YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!
 
 
 
 
 
 
 
 
TRANSAT (2)
19 jours sur l'océan permettent parfois de méditer...
TRANSAT (12)
d'observer les oiseaux...
TRANSAT (13)
TRANSAT (14) 
ou de s'émerveiller devant un énième coucher de soleil ! 
 
 
 
 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commentaires

Evelyne 15/01/2013 07:41


Magnifique journal, magnifiques commentaires, magnifiques photos. En résumé, TOUT EST MAGINIQUE. Je lis avec beaucoup d'intérêt votre blog, j'aime la mer mais seulement la regarder et surtout pas
être dessus. Mais je vous envie un peu. Mes 2 fils ont passé l'Equateur comme vous (Marine Nationale) ils en ont un bon souvenir quoique cela ne soit effectivement qu'immaginaire. Profitez au
maximum et faites très attention à vous. Bonne année et surtout une bonne santé pour que vous puissiez faire tout ce que vous avez révé. Bonne continuation.